Unir les Associations pour développer les solidarités en Guadeloupe
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
Le 03/11/214 - Rentrée Sociale de l'URIOPSS/CR-OIH : L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE "L'Entrepreneuriat Social : La place du Secteur Social et Médico-Social en Guadeloupe"
Note d'information
Auteur du document : URIOPSS GUADELOUPE

L'URIOPSS / CR-OIH orgnanise sa 5ème Rentrée Sociale sur la thématique "L'Economie Sociale et Solidaire" , le Lundi 03 Novembre 2014 à la Créole Beach Hôtel (Le Gosier).

Date limite d'inscription : Le 20/10/2014 (05 90 21 82 00)


Préambule :

Depuis plus d'une dizaine d'années, la France prise dans le tourment de la globalisation, reçoit de plein fouet la crise économique et financière exacerbée par l'effondrement des subprimes.

Dès lors, l'Economie Sociale est apparue comme un exécutoire et une alliée de poids pour le Gouvernement.

C'est ainsi que nous avons observé que le périmètre de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) a été défini par la loi. Outre les acteurs historiques que sont les Associations ; rentrent dans ce périmètre, les Mutuelles, les Coopératives et les Fondations.

De plus, nous avons constaté l'apparition de nouvelles formes d'entrepreneuriat social : les sociétés commerciales. Elles poursuivent un objectif d'utilité sociale, tel que défini dans la loi, et répondent aux principes de l'ESS.

Ce modèle entrepreneurial à la fois spécifique, stable et résilient crée plus d'emplois que l'économie classique. En Guadeloupe, l'ESS génère près de 10 000 emplois, alors que l'économie dite classique est structurellement sinistrée. C'est la raison pour laquelle le Gouvernement a souhaité reconnaître ses valeurs et ses exigences à travers la loi ESS.

Mais cette loi pose aussi les bases d'un véritable changement d'échelle de l'ESS, notamment en contribuant à orienter d'avantage de financements publics et privés en direction de ces entreprises. Au niveau territorial, elle favorise une meilleure structuration des politiques en faveur de l'ESS.

Par ailleurs, l'objectif affiché par le gouvernement est d'encourager un "changement d'échelle" de l'ESS, capable d'engendrer une croissance "plus riche en emplois, plus durable et plus juste socialement".

Les principes de la loi N°2014-856 du 31 Juillet 2014 sont :

  • Poursuivre un but social autre que le seul partage des bénéfices,
  • Une lucrativité encadrée (notamment les bénéfices majoritairement consacrés au maintien ou au développement de l'activité),
  • Une gouvernance démocratique et participative,
  • Apporter un soutien à des personnes vulnérables (état de santé, besoins en matière d'accompagnement social ou médico-social, situation économique ou sociale),
  • Contribuer à la cohésion territoriale ou à la préservation du lien social.

En Guadeloupe, le secteur social et médico-social est une composante importante de cette économie sociale et solidaire en particulier par son poids économique et les emplois non délocalisables qu'elle génère.

Au cours de cette Rentrée Sociale, nous nous attacherons à répondre aux questions suivantes :

  • Quelle est l' histoire de l'ESS en Guadeloupe ?
  • Par quelles formes s'est-elle développée ?
  • Quels financements pour l'ESS ?
  • Quelles perspectives pour l'ESS ?

(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 24/09/2014
FICHE N°79016
Mis à jour le : 24/09/2014
MOTS CLES
partenariat
imprimer